SeaDataNet

L'accès aux données marines est d'une importance capitale pour la recherche marine et une question clé pour diverses études, de la prédiction du changement climatique à l'ingénierie off shore.

Le projet Européen SeaDataNet / SeaDataCloud « Pan-European Infrastructure for Ocean and marine data management » dont l’Ifremer est le coordinateur a été lancé le 1er avril 2006. Il s'agit d'une Initiative d'Infrastructure Intégrée de recherche (I3) du 6ème PCRD qui a pour but de développer une structure de gestion de données adaptée à l’archivage et la valorisation des énormes jeux de données collectées par les flottes océanographiques et les nouveaux systèmes d’observation de l’océanographie opérationnelle dans les mers européennes.

Le projet rassemble 49 partenaires de 35 pays de l’Europe et de la Méditerranée et des conseillers scientifiques européens, américain et canadien. Il s’articule autour de 40 plateformes de gestion de données marines habilitées à l’accès transnational (centres nationaux de données océanographiques et centres de données satellitaires), ainsi que quatre centres de modélisation scientifiques, trois organisations internationales et deux organismes associés pour permettre l’élaboration de produits de données et assurer la conformité des normes et des procédures utilisées. Ce partenariat représente le plus important partenariat coordonné par l’Ifremer et un des plus importants en France.

Le principe de SeaDataNet est de mettre en réseau les 40 Centres Nationaux de Données existants pour développer un centre de données virtuel fournissant les données, méta-données, produits et services de ces plateformes « interopérables » sous forme normalisée, intégrée et via un portail unique. Ce développement se fait par  l'adoption des normes communes de communication basée sur les normes ISO des géocatalogues, le contrôle de qualité des données selon une procédure commune et compatibilité et enfin l’utilisation de la technologie de communication la plus adaptée.

Le 1er volet de ce projet (SeaDataNet I) s'est terminé en 2010. Un second volet (SeaDataNet II) a pris le relais entre 2011 et 2015. Le 3ème volet (seaDataCloud) a démarré en novembre 2016.