ROEC (Réseau d'Observations [Haute Fréquence] pour l'Environnement Côtier)

Le projet ROEC (Réseau d'Observations [Haute Fréquence] pour l'Environnement Côtier) est une déclinaison régionale d’un réseau d’observation qui vise à fournir un suivi continu à haute fréquence de l'état environnemental des masses d'eau à travers différents paramètres physiques, hydrologiques, biogéochimiques et biologiques. De façon générale, la mise en place d'un réseau d'observations cohérent et de suivi à long terme voire pérenne doit permettre d'évaluer :

  • l’évolution et la variabilité des courants, de la marée, de la turbidité et la structure hydrologique en zone côtière (température et salinité),
  • les changements de nature et de disponibilité des nutriments (en rapport avec la biologie) et les variations de la production primaire associées,
  • l'évolution de la structure de la chaîne trophique en réponse aux conditions précédentes, comme par exemple structure en taille des communautés planctoniques, qui influencent le recyclage de la matière dans la colonne d'eau et les transferts vers les niveaux trophiques supérieurs (poissons).

Le Sismer participe à ce projet pour l’observation in situ (Coriolis).