Les données navires et des données de géophysique

Données navires

A la fin d’une campagne océanographique réalisée sur un navire de l’Ifremer, l’ensemble des données mesurées en route est déposé sur un disque réseau spécifique chez Genavir, accessible par les opérateurs de la banque de données de géophysique du SISMER en charge de leur récupération. L’ensemble de ces données concerne les données de géophysique et quelques données de physique (ADCP de coque et données de Célérité).

Chez Genavir, chaque type de donnée est hiérarchisé dans une arborescence reconnaissable par navire, année, campagne et type d’instrument.

Une fois prévenu que les données sont prêtes sur le disque de Genavir, l’opérateur copie les données sur un espace de travail du SISMER hiérarchisé.

Les données volumineuses comme la sismique, la bathymétrie et le sonar sont sauvegardées de façon pérenne directement sur le HSM, tandis que les autres données sont sauvées sur le robot d’archivage Object Archive (OANET). Dans les deux cas, les données sont aussi archivées dans des espaces d’archivage qui sont des répertoires dédiés par campagne et hiérarchisés, sauvegardés quotidiennement.

Ces répertoires dédiés permettent un accès facile aux données contrôlées lors d’une demande de données par exemple. En effet, récupérer des données sur le HSM ou via Object Archive peut prendre beaucoup de temps et n’est pas adapté pour une recherche rapide de données.