Gestionnaire de données des campagnes à la mer

Quelles sont les missions d'un gestionnaire de données ?

Ce métier consiste à récupérer les données qui ont été mesurées lors de campagnes océanographiques sur des navires Ifremer ou sur des navires d'autres organismes. Il faut ensuite les formater, les qualifier, les archiver de façon pérenne puis les mettre à disposition de la communauté scientifique.
Ce métier collabore avec l'équipe informatique qui lui fournit des logiciels et des outils variés lui permettant de faire du traitement de données, c'est à dire, de réaliser les différentes étapes liées à l'archivage des données et à leur qualification (attribution de codes qualité aux données mesurées en mer).
Les logiciels servent à détecter des anomalies. Ces anomalies peuvent concerner une date, une position de station (une station étant un arrêt du navire durant lequel des instruments de mesures sont mis à l'eau pour récupérer des échantillons d'eau de mer). Le rôle du gestionnaire de données, du qualificateur, va être d'avoir, de par son expertise, un regard subjectif sur les données. Il/elle va essayer de comprendre si le logiciel a détecté une réelle erreur - si l'erreur est justifiée ou pas - ou au contraire s'il n'a pas été assez sévère.
Ce métier collabore aussi étroitement avec le scientifique fournisseur de données car lui seul est capable de répondre à un doute, à une question du gestionnaire sur ses propres données et de le conforter sur son rôle de qualificateur.

Des données, mais pas que...

Une donnée en mer c'est aussi une métadonnée, c’est-à-dire qu'on associe les données à des métadonnées qui sont des données sur les données. Elles expliquent le contexte d'observation. Elles sont indispensables. Une donnée en mer c'est une date, une heure, une latitude, une longitude, une profondeur, etc.. Il y a aussi d'autres métadonnées liées au contexte de mesure et de méthode d'analyse.
En conclusion, un gestionnaire de données satisfait est un gestionnaire qui a mit à disposition des utilisateurs des données produisant une vraie valeur ajoutée à leurs travaux de recherche.