Terminés

échelle

Échelle du projet : Nationale

dates

Dates : 2020-2022

rôle

Notre rôle : Coordination du projet à travers Odatis. Appui aux activités de FAIRisation et de certification des Centre de Données et de Services du pôle. 
 

financeurs

Financeurs : ANR - Agence Nationale de la Recherche 
 

partenaires

Partenaires : Ifremer, CNRS/INSU

description

Description : Ce projet, financé par l'ANR Flash pour le pôle océan ODATIS, s'intéresse à la Certification des Centres de Données et de Services avec plusieurs objectifs: harmoniser l’implémentation des principes FAIR à l’ensemble des Centres de Données ODATIS, améliorer la qualité des données et services proposés par les Centres de Données, pour atteindre les exigences édictées par la RDA en vue d’une certification «Core Trust Seal».

échelle

Échelle du projet : Nationale

dates

Dates : 2015 - 2020

rôle

Notre rôle : Partenaire et gestionnaire de données dans Coriolis côtier dans le volet 4 du centre de données.

financeurs

Financeurs : Le projet ROEC est financé par la Région Bretagne, Brest Métropole, le Conseil Départemental 29 et l'Union Européenne via le FEDER. Le budget alloué par ce contrat Plan-Etat-Région s'élève à plus de 5,5 millions d'euros.

partenaires

Partenaires :

  • Ifremer
  • Shom
  • Cerema
  • IUEM
  • Station biologique de Roscoff

description

Description : Le projet ROEC (Réseau d'Observations pour l'Environnement Côtier) est un projet régional qui vise à mettre en place un réseau d'observations continues et à haute fréquence de l'environnement côtier en Bretagne. Ce réseau utilise une approche pluri-disciplinaire, intégrant les domaines de la physique, de la biologie et de la chimie.

échelle

Échelle du projet : Internationale

dates

Dates : 2006 - 2011

rôle

Notre rôle : Coordinateur du projet

financeurs

Financeurs : Le projet SeaDataNet est une initiative d'infrastructure intégrée du sixième programme-cadre de l'Union Européenne, avec un budget alloué de 9 millions d'euros.

partenaires

Partenaires :

  • 40 centres nationaux de données océanographiques et satellites
  • 4 organisations internationales
  • Laboratoires de recherche et de modélisation (experts dans le développement de produits à valeur ajoutée

description

Description : SeaDataNet est un projet visant à créer et à exploiter une infrastructure paneuropéenne de même nom de gestion de données marines, accessible en ligne par l'intermédiaire d'un portail web. Son objectif principal est e développement d'un système fournissant un accès transparent à des ensembles de données marines et à des produits de données provenant de 36 pays en Europe et autour de l'Europe.

échelle

Échelle du projet : Internationale

dates

Dates : 2011 - 2015

rôle

Notre rôle: Coordinateur du projet

financeurs

Financeurs : Le projet SeaDataNet 2 est une initiative d’infrastructure intégrée du 7ème programme cadre de l’Union Européenne (FP7) avec un budget alloué de 6 millions d’euros.

partenaires

Partenaires : Le consortium comprend 56 membres, constitué de 44 partenaires, 11 sous contractants et 1 partenaire associé, représentant :

  • 47 centres nationaux de données océanographiques in-situ et 2 centres de données satellitaires
  • 3 organisations internationales (UNESCO/COI, CIEM/ICES, EU-JRC,)
  • 5 Laboratoires de recherche et de développement, experts dans le développement de produits à valeur ajoutées
  • 1 consultant

description

Description : La deuxième phase de SeaDataNet (projet SeaDataNet 2) vise à moderniser l'infrastructure de SeaDataNet pour en faire une infrastructure paneuropéenne de pointe et solide sur le plan opérationnel afin de fournir un accès actualisé et de haute qualité aux métadonnées, données et produits de données océaniques et marines en définissant, adoptant et promouvant des normes communes de gestion des données et en réalisant l'interopérabilité technique et sémantique avec d'autres systèmes de gestion de données pertinents et d'autres initiatives en faveur de la science, de la gestion de l'environnement, de l'élaboration des politiques et de l'économie.

Le mot d’ordre du projet était « Plus grand, meilleur, plus rapide » :

  • Rendre le système plus fiable (monitoring), plus automatisé (échange de données Machine à machine) et pérenne (infrastructure financée hors projet européen)
  • Connecter encore plus de centres de données
  • Rajouter plus de données, et plus de types de données (biologie)

A la fin du projet, 80 centres de données étaient connectés à l’infrastructure SeaDataNet, offrant ainsi un accès direct à leurs données (Environ 1,8 million de données indexées) via le portail SeaDataNet.

échelle

Échelle du projet : Internationale

dates

Dates : 2016 - 2021

rôle

Notre rôle : Coordinateur du projet

financeurs

Financeurs : Le projet SeaDataCloud est une initiative d’infrastructure intégrée du programme cadre HORIZON 2020 de l’Union Européenne (H2020) avec un budget alloué de 10 millions d’euros.

partenaires

Partenaires : Le consortium comprend 61 membres, constitué de 56 partenaires et 5 sous-contractants, représentant :

  • 42 centres nationaux de données océanographiques in-situ
  • 5 centre de calculs (HPC)
  • 5 organisations internationales (UNESCO/COI, CIEM/ICES, EU-JRC, EuroGOOS, JCOMMOPS)
  • 9 Laboratoires ou organisations de recherche et de développement, experts dans le développement de produits à valeur ajoutées

description

Description : Le projet SeaDataCloud vise à faire progresser considérablement les services SeaDataNet et à augmenter leur utilisation, en adoptant la technologie du cloud et du High Performance Computing pour de meilleures performances. La nouvelle architecture prévoit une réplication des données ainsi que des services avancés et environnements de recherche virtuels dans le cloud européen.

Pour cela les améliorations suivantes ont été implémentées :

  • Améliorer l’accès aux données (accès plus rapide, nouvelle interface de recherche)
  • Prendre en compte les évolutions des technologies → Cloud, HPC
  • Plus de capacité de traitement des données
  • Amélioration des temps de réponses
  • Mettre l’utilisateur au cœur du système
  • Mettre à sa disposition des outils dans un environnement virtuel (VRE, Virtual Research Environment) dans lequel il va pouvoir par exemple travailler sur ses propres données + des données de SeaDataNet
  • Mémoriser son environnement de travail : MySeaDataCloud

A la fin du projet, 113 centres de données était connectés à l’insfrastructure SeaDataNet, offrant ainsi un accès direct à leur données (Environ 2,7 million de données indexées) via le portail SeaDataNet.