Délais de transmission des données

Les données océanographiques peuvent être recueillies en continu (« en temps réel ») pour caractériser les phénomènes les plus évolutifs, avec des périodicités moins fréquentes pour les évolutions lentes, ou enfin, de façon ponctuelle pour la découverte ou l’exploration initiale.

Les observations "en temps réel" sont effectuées par des moyens de mesures automatisés (satellites, bouées et flotteurs, observatoires côtiers, certains équipements de navires de recherche ou de navire professionnels) et transmises par des réseaux de télécommunications (internet mobile dans le domaine côtier, par satellites au large tels les balises Argos (CLS)). Ces observations sont en général rendues disponibles sous 24 heures. Les paramètres concernés sont actuellement essentiellement les paramètres physiques (température, salinité, vent, vagues et houles, courant, hauteur d'eau) et quelques paramètres chimiques ou biochimiques (sels nutritifs, gaz dissous, fluorescence (chlorophylle)). Cependant, l'intégration de nouveaux capteurs de petites dimensions dans ces moyens automatisés  est actuellement en cours et permettra rapidement de compléter l'éventail des paramètres mesurés (comptage de cellules planctoniques par exemple).

Déploiement de flotteurs Arvor et Provor au bassin d'essais de Brest
Déploiement de flotteurs Arvor et Provor au bassin d'essais de Brest

Le suivi de l'environnement est mené par des mesures périodiques, allant de quelques jours à quelques années, par des équipes scientifiques soit sur le littoral, soit embarquées sur des navires de recherche qui effectuent des séries de campagnes répétées, avec un protocole identique. Il est mené pour caractériser des évolutions plus lentes (de la saison à quelques décennies) : environnement littoral, pêche et stocks, évolution climatique, variabilité des écosystèmes.

Les campagnes d'observation ponctuelles menées à partir des navires de recherche permettent un première approche d'un phénomène, d'une région, ... encore peu ou pas connus, notamment pour l'océan profond. Dans ce cas, les mesures peuvent être très variées et se prolonger ensuite au laboratoire pendant plusieurs mois par des analyses des échantillons recueillis. Les données ne sont donc disponibles qu'après cette période (2 ans, pouvant être prolongée si nécessaire).

Prélèvement d'échantillons sur le site hydrothermal Logatchev à 3000m de profondeur - Campagne Serpentine 2007
Prélèvement d'échantillons sur le site hydrothermal Logatchev à 3000m de profondeur - Campagne Serpentine 2007