Formats

Deux grands types de formats sont utilisés par l’Ifremer et par ses partenaires pour rendre accessible les données qu’ils bancarisent :

Les formats « textuels »

Il s’agit de fichiers directement lisibles en utilisant des outils bureautiques conventionnels (logiciels de traitement de texte, tableurs, ...). Ces fichiers sont en général structurés en lignes et colonnes (format "tableur"), chaque ligne représentant une observation élémentaire, une colonne représentant l’ensemble des valeurs successivement observées pour un paramètre (exemple : format CSV). Sont ainsi principalement utilisés pour la diffusion de données les format MEDATLAS et ODV.

Les formats « numériques »

Il s’agit de fichiers ou les informations ne sont pas codées par des chiffres et des lettres, mais directement par des valeurs numériques, au format des ordinateurs. Les formats numériques sont plus compacts et permettent d’enregistrer, sous un même volume, de plus grandes quantité d’information. Sont ainsi mis en œuvre le format NetCDF (Common Data Format : Unidata) pour les données d’observations et les résultats d’analyses et de modèles, le format ShapeFile (ou fichier de formes géographiques) pour la cartographie, le format TIFF (GeoTiff) pour les images aériennes ou satellitales, le format MP4 pour la vidéo.
Le format NetCDF est très utilisé par la communauté scientifique étudiant l’océan et l’atmosphère. Il peut être adapté à chaque discipline et cas d’utilisations par l’adoption de modèles, souvent définis en commun dans le cadre de grands programmes internationaux. Afin de rendre ces modèles issus de différentes disciplines compatibles et d’utiliser de mêmes outils de lecture, la convention CF (Climate & Forecast) est très souvent mise en œuvre pour les définir.

Sont principalement mis en œuvre à l'Ifremer :